Posts Tagged 'professionnel'

La minute du Professeur Frèrejacques : le cycle de vie des produits ou l’alchimie corporate.

Bonjour à vous, amis curieux.
Aujourd’hui, la minute du Professeur Frèrejacques verse dans l’ésotérisme et vous concocte un élixir d’Immortalité pour entreprise, à base de cycle de vie des produits.
Mais de quoi parlez-vous, Professeur Frèrejacques ?

Question : quel est le point commun entre le produit que vous vendez, vous, moi, une petite fleur et les étoiles de la galaxie ?
Réponse : nous avons tous un cycle de vie, qui suit les même sempiternelles étapes :
–          Naissance
–          Développement / croissance
–          Maturité
–          Déclin / mort
Joyeux, isn’t it ?

Appliqué à soi même, on voit assez bien ce que ça donne. Appliquons maintenant ce cycle à ce  que vous avez à vendre.

Naissance / lancement, puis  développement: vous lancez un produit, ou vous entrez sur un nouveau marché. Au début, ce segment d’activité n’ atteint pas son seuil de rentabilité. Pendant cette phase, vous financez son développement avec d’autres produits qui sont eux, déjà rentables.

Maturité : le produit est rodé et rentable, c’est le moment où l’entreprise gagne le plus d’argent. Deux attitudes possibles : continuer tel que sans bouger, ou investir en parallèle dans un nouveau produit à développer  – qui va donc vous coûter de l’argent, comme vu ci-dessus.

Déclin : inévitablement, un jour, le produit sera concurrencé, dépassé, ou passé de mode. La courbe de rentabilité s’infléchira. Mieux vaut alors avoir profité de la période de maturité pour développer des activités relais, parce que sinon l’étape suivante c’est la mort.

Reste la question de la durée des phases – variable selon les domaines d’activités – mais la Loi est la même pour tous.
Je me résume : vous, moi, la petite fleur et les étoiles de la galaxie sommes mortels, le produit que vous vendez aussi ; mais l’entreprise, si elle sait se diversifier, pas forcément. Rassurant ou déprimant ?

Merci qui ? Merci Professeur Frèrejacques.

Star Trek et la pendule du bureau.

L’avez-vous déjà remarqué ?
Le temps ne s’écoule jamais de façon linéaire. Particulièrement au bureau.

A l’approche des vacances, le temps ralentit, les minutes s’allongent et deviennent des heures, les jours des semaines entières.
Par contre, bizarrement, la deadline de dépôt du dossier trucmuche, elle, se rapproche à vitesse grand V.
– « Comment ça on est déjà le 24 ? Mais c’est pas possible, c’est pas possible, hier j’avais encore trois semaines. Aaaaargh. »

Il existe une explication rationnelle à ce terrible phénomène.

Nous sommes tous des professionnels qui travaillons de manière sérieuse, efficace et surtout régulière.
Notre perception du temps est complètement objective – des horloges suisses.
Ça ne peut donc pas venir de nous.

Non, la vérité, c’est que nous sommes victimes de distorsions de l’espace-temps. Nous avons à faire à des phénomènes quantiques mystérieux et retors.
Le continuum spatio-temporel a des ratés vicieux: une succession de trous noirs spécifiquement destinés à nous torturer.

Einstein l’avait vu. Le capitaine Kirk aussi.
CQFD.

Travailler en famille, petites douleurs et grands débats.

Vous l’ai-je dit ?

Petit détail qui a son importance: je travaille en famille.
Je travaille en famille avec  – entre autres bonheurs  – la Reine Mère.

Au sein du Royaume Merveilleux de Family Corp,  j’hérite donc de plein droit du titre envié d’Infante.

Et c’est un rôle ingrat, Infante.

C’est culpabilisant, car on a des passe-droits et des avantages  -réels ou supposés-  que n’ont pas  les autres sujets du Royaume.  Ambiance.
C’est dévalorisant, car au départ il pèse toujours sur vous un soupçon d’illégitimité.
C’est frustrant aussi, parce que les sentiments familiaux parasitent les relations professionnelles. Ils vous empêchent de dire les choses à la Reine Mère aussi simplement et directement qu’on les dirait à Mme Lambda, Prévôt du Royaume.
Pourquoi, me direz-vous ?
Vous êtes adultes. Comportez-vous  en adultes.
Certes, c’est vrai.
N’empêche, pour autant que je sache, Mme Lambda n’a jamais changé mes couches.


Le Petit précis de guérilla d’entreprise, c’est quoi?

C'est la vie en entreprise, ses anecdotes, ses crises, ses chausse-trapes. Avec une pincée de fond pour lier le tout.

Entrer votre adresse e-mail pour vous inscrire à ce blog et recevoir les notifications des nouveaux articles par mail.

Rejoignez 11 autres abonnés

Archives


%d blogueurs aiment cette page :